Crédit à la consommation : tout savoir pour s’engager en toute sécurité !


S’offrir des vacances, redécorer son intérieur ou tout simplement rafraîchir sa garde-robe… La liste est longue pour faire le bilan des petits plaisirs que l’on pourrait s’offrir parce qu’on fête son anniversaire ou celui de son mariage. Ou bien parce qu’on sort d’une épreuve et qu’on a besoin de reprendre goût à la vie. Il y a même des fois où on le fait juste pour le plaisir. Ce qu’il a c’est que tout ça coûte forcément quelque chose. Et ce prix n’est pas toujours dans nos moyens, du moins, pas dans l’immédiat. Alors, il y a ceux qui remettent leur projet à plus tard. Beaucoup préfèrent la solution immédiate du crédit et ces temps derniers, vous y pensez aussi de plus en plus. Zoom sur le crédit à la consommation et ce qu’il faut savoir pour se lancer en toute sécurité.

Affecté ou non affecté : un crédit à la consommation a toujours du bon

Avant de vous lancer, il faut déjà être bien arrêté sur une question : à quoi vous servira l’argent qui sera mis à votre disposition ? En effet, selon que vous le destinez à un achat particulier ou non, il vous faudra choisir entre un crédit à la consommation affecté ou non affecté. Le crédit affecté que l’on désigne encore par  » crédit objectif  » vous permettra de disposer d’une somme que vous devez investir dans un achat défini dès signature du contrat de crédit. Le fonds débloqué financera précisément l’achat de biens immobiliers.

Le crédit non affecté comme son nom l’indique n’est pas destiné à un achat donné et l’emprunteur peut l’utiliser comme bon lui semble. Il n’est donc pas tenu de fournir des justificatifs d’utilisation. Une des principales conditions pour voir sa demande de crédit aboutir reste cependant la non- inscription au fichier national des incidents de paiement.

Le crédit à la consommation et la loi

Le fichage des incidents de paiement fait partie des mesures pour prévenir le surendettement. Mais les clauses des offres de crédit elles-mêmes sont soumises à des législations qui valent pour le crédit à la consommation. Par exemple, ces offres doivent toujours être écrites et la fixation d’un délai de rétractation de sept jours pleins est obligatoire.

Ainsi, après signature du contrat, l’emprunteur peut tout à fait changer d’avis dans la limite du délai spécifié. Si la fin de ce délai tombe sur un jour non ouvré, il est prolongé jusqu’au jour ouvrable suivant et ne donne lieu à aucun fichage. L’emprunteur peut donc tout à fait se relancer sans problème dans une autre demande de crédit et s’il a versé un quelconque acompte, il doit lui être restitué en totalité.

Le crédit à la consommation pour une gestion souple de son budget

Les offres de crédit à la consommation sont non seulement nombreuses, ce qui vous laissera tout le loisir de choisir avec qui vous vous lancez, mais en outre, on peut y accéder de plus en plus par Internet. Vous êtes tranquille chez vous pour disséquer, analyser, peser et soupeser chacune des offres à votre disposition et une fois décidé, votre souscription est à portée d’un clic, et sans engagement. Le temps que votre dossier de souscription vous parvienne, le temps que vous rassembliez les pièces demandées, vous avez encore tout le temps pour mûrir votre décision. Et le délai de rétractation est encore là au cas où…

De plus, vous pouvez tout à fait procéder à un remboursement anticipé de votre crédit. Il peut s’agir d’une réduction du montant avec la même durée, soit c’est la durée du prêt qui est réduite. Dans tous les cas, si certains contrats prévoient une indemnité pour ce cas de figure, il faut savoir que le remboursement anticipé d’un crédit à la consommation ne peut en faire l’objet. Faites donc valoir votre droit, le cas échéant.

Le crédit à la consommation s’avère ainsi une solution financière vraiment intéressante pour ceux qui veulent se lancer dans leur projet sans attendre. Les offres sont nombreuses et chacune présente ses avantages et ses limites. A vous de souscrire à celle qui répond le mieux à vos attentes en matière de coût et de fonctionnement. Sachez enfin que pour votre sécurité certaines assurances peuvent être souscrites sur votre prêt. Rassuré sur le crédit à la consommation? Et bien, souscrivez maintenant !

acualités financières

asf
06 septembre 2012

L’ASF enregistre une baisse de 3 millions de crédits renouvelables en un an

Présenté par un certain nombre d’associations de consommateurs et d’usagers comme un facteur important de surendettement, le crédit renouvelable semble, aujourd’hui, avoir quelque peu perdu l’intérêt du grand public, comme le montrent les derniers chiffres publiés par l’Association des Sociétés…


Crédit entre particulier
25 juin 2013

Les Français préfèrent désormais le prêt personnel pour financer leurs projets

Pouvant parfois susciter quelques craintes, en termes de surendettement notamment, le recours au crédit reste une décision délicate à prendre. Malgré cela, les usagers semblent, aujourd’hui davantage se tourner vers les prêts personnels, dont la production est en hausse, dans…