La loi Lagarde permet de voir le nombre de crédits renouvelables diminuer


Apparaissant comme l’une des mesures importantes mises en place par le précédent gouvernement, la loi Lagarde, dont le but est d’encadrer de manière plus rigoureuse la distribution du crédit renouvelable semble, aujourd’hui, avoir porté ses fruits avec une baisse significative du nombre de ces comptes.

De nombreux crédits renouvelables en moins par rapport à la situation lors de l’entrée en vigueur de la loi Lagarde

Ayant été placé au centre d’une étude menée par le cabinet Athling pour le Ministère de l’Economie et des Finances, le crédit renouvelable affiche donc un recul de 5,3 millions de comptes en moins, à la fin du mois d’avril 2012, par rapport à la situation lors de l’entrée en vigueur de cette fameuse loi Lagarde.

Une situation qui semble évoluer fortement dans le bon sens

En effet, ce sont, pour cette date plus récente, 37,5 millions de comptes de crédit renouvelable qui se trouvent être considérés comme ouverts, dont 16,9 millions actifs, pour un total de 24 milliards d’euros empruntés, ce montant affichant alors un recul de 12 %, lorsqu’il s’agit de le comparer à la précédente date prise comme repère, cette différence étant encore plus fragrante avec 2007, puisqu’elle atteint alors 26 %.
Pour ce qui concerne la dernière année écoulée, c’est aussi une baisse de 9,7 % de la production de ces formules qui doit être notée selon le Ministère de l’Economie et des Finances, ajoutant également que « dans le cadre de la réforme de l’usure, les taux du crédit renouvelable ont nettement baissé ».

acualités financières

25 juin 2013

Les Français préfèrent désormais le prêt personnel pour financer leurs projets

Pouvant parfois susciter quelques craintes, en termes de surendettement notamment, le recours au crédit reste une décision délicate à prendre. Malgré cela, les usagers semblent, aujourd’hui davantage se tourner vers les prêts personnels, dont la production est en hausse, dans…


13 juillet 2012

« Ma Tante » : présentation et actualités

Faisons un tour chez « ma tante »… Le Crédit Municipal de Paris (CMP) œuvre, depuis 1637, dans le prêt sur gage. Le principe était, alors, déjà très simple : le débiteur déposait un objet et obtenait, en échange, de l’argent à hauteur…