Label « responsable » du crédit renouvelable Cetelem


Après avoir entrepris une démarche inédite visant la certification «  responsable » de son offre de crédit renouvelable, Cetelem plaide pour les avantages de ce financement, présenté comme la meilleure solution aux fins de mois difficiles.

Le circuit de commercialisation audité

BNP Paribas Personal Finance a commandé à Vigeo enterprise, cabinet d’évaluation de la responsabilité sociale des entreprises, un audit sur la distribution du nouveau crédit renouvelable de Cetelem par ses Centres de Relation Clients.

Le cabinet intervient pour apprécier l’engagement des organisations en matière économique, écologique et sociétale. Pour Cetelem en particulier, il a élaboré un référentiel spécialement basé sur la norme ISO 26000 et les contraintes de la loi Lagarde.

L’enquête terrain s’est déroulée de juin 2012 à avril 2013  de façon à observer les conseillers clientèles et leurs modalités de commercialisation après avoir analyser les documents contractuels, supports marketing et de formation de la force de vente. Cette investigation interne a été complétée par l’interrogation des parties externes au produit, dont quatre associations de consommateurs.

L’enquête Vigeo a abouti à décerner l’attestation de crédit responsable au nouveau crédit renouvelable de Cetelem. La qualification a été remise à BNP Paribas Personal Finance le 23 avril 2013 et l’enseigne a promis de recommencer l’audit dans 18 mois.

Cetelem, le partenaire des fins de mois

S’élevant contre les clichés, Cetelem entend réhabiliter le crédit renouvelable et la recherche de la certification « responsable » concourt à cette démarche.

Plus qu’une présentation rassurante, Cetelem pointe la loi Lagarde qui en a fait une mauvaise publicité et dont les dispositions ont directement freiné les souscriptions de crédits renouvelables. Ainsi, en obligeant à donner systématiquement au consommateur le choix de régler ses achats au comptant ou à crédit, la carte de crédit a perdu tout son intérêt. L’organisme de crédit observe que, depuis 2007, les paiements à crédit sur les lieux de vente sont passés de 22 à 6%. Ce coup d’arrêt du crédit renouvelable procède également de la limitation des durées de remboursement fixées à 36 mois et 60 mois selon le montant emprunté.

Pourtant, Cetelem revient à la charge. La directrice de Cetelem France, Isabelle Chevelard, relève la proportion croissante de Français à découvert chaque mois, actuellement un sur cinq et qu’il existe un fort besoin de « crédits accessibles pour les projets de petits montants, et remboursables sur de courtes durées ».

Par conséquent, le bonhomme vert met à disposition des consommateurs son nouveau site web jegeremesfinsdemois.com. L’organisme de crédit rassemble ici les informations pratiques sur les différents moyens actuellement disponibles pour gérer ses finances personnelles. Pour couvrir les dépenses exceptionnelles et supporter les imprévus, Cetelem présente de façon pédagogique l’ensemble des solutions qui vont de l’épargne de précaution au découvert bancaire, sans oublier l’assurance et bien sûr le crédit renouvelable, l’offre phare de Cetelem.

Son nouveau crédit renouvelable certifié responsable devrait capter l’attention sur ce mode de financement particulièrement bien adapté aux fins de mois difficiles, du moins pour les situations passagères et non chroniques.

acualités financières

20 avril 2015

Les pubs Cetelem drôles, mais pas pour tout le monde : Polnareff attaque

Bien sûr, en publicité tous les rêves de gloire sont permis et la mascotte de Cetelem peut bien côtoyer l’éternelle icône des Etats-Unis, Marilyn Monroe, ou le roi de la pop, Michaël Jackson, sans faire lever le moindre sourcil. Si…


13 juillet 2012

« Ma Tante » : présentation et actualités

Faisons un tour chez « ma tante »… Le Crédit Municipal de Paris (CMP) œuvre, depuis 1637, dans le prêt sur gage. Le principe était, alors, déjà très simple : le débiteur déposait un objet et obtenait, en échange, de l’argent à hauteur…