Les pubs Cetelem drôles, mais pas pour tout le monde : Polnareff attaque


Bien sûr, en publicité tous les rêves de gloire sont permis et la mascotte de Cetelem peut bien côtoyer l’éternelle icône des Etats-Unis, Marilyn Monroe, ou le roi de la pop, Michaël Jackson, sans faire lever le moindre sourcil. Si ces personnages, rendus un rien bêtas dans la saga publicitaire de Cetelem, ont disparu, ce n’est, heureusement, pas le cas de tous. Or, tourner en dérision une personne publique ne se fait pas sans son autorisation, ce que M. Cetelem semble avoir oublié avant de jouer avec les stars.

Tout le monde connaît la saga publicitaire de Cetelem avec Martine, Didier, Michel et Jean-Jacques qui jouent les sosies très approximatifs de Bruce Lee, Marilyn Monroe, Michel Polnareff,  Michael Jackson et l’improbable mascotte de Cetelem, le fameux bonhomme vert, Crédito, hissé au rang des supers-stars.

Les différents clips publicitaires, tous plus drôles les uns que les autres, ont reçu un incroyable succès, largement relayés et commentés sur les réseaux sociaux. Les personnages sont attachants et ont suscité un courant de fans, notamment à l’égard de Jean-Louis Barcelona, l’interprète de Didier, le sosie caricatural de M. Polnareff, idiot au possible dans chacun des films. Il a même ouvert sa propre page facebook « Polnareff de Cetelem ».

Jusque là tout va bien et on pouvait s’imaginer qu’une société sérieuse comme BNP Paribas et le producteur des films, la société TBWA Paris avaient obtenu l’accord de notre chanteur, voire le rétribuaient. Que nenni !

C’est ainsi qu’après avoir supporté quelques parodies depuis 2011, Michel Polnareff assigne le 10 avril 2015 la marque Cetelem pour atteinte « au droit à l’image, au droit patrimonial et à la dignité dans le cadre d’une utilisation commerciale de sa personne ». L’auteur compositeur réclame la somme d’1,1 million d’euros pour le préjudice patrimonial et moral subi, ce que le tribunal de grande instance de Paris devra déterminer.

S’il est vrai que la parodie échappe au respect des droits d’auteur, il n’en demeure pas moins que le succès obtenu par la saga publicitaire créée une certaine confusion vu les commentaires moqueurs qui circulent sur le web et atteignant, selon son avocate Viviane Simon, la notoriété de Michel Polnareff ainsi associé à Cetelem. Non, décidément non, on n’ira pas tous au Paradis !

 

acualités financières

28 février 2013

Des solutions amiables plus difficiles à trouver pour les commissions de surendettement

Alors que le contexte économique reste particulièrement difficile pour les ménages français, qui voient leur budget mis à l’épreuve, les commissions de surendettement de la Banque de France ne cessent de voir le nombre de cas qui leur sont soumis…


11 mars 2014

Carrefour Banque lance le crédit à 3,30%

Dans le cadre d’un prêt personnel, l’établissement bancaire de Carrefour propose une offre à durée limitée pour souscrire un crédit non affecté. Le taux exceptionnel de 3,30 % TAEG fixe est accordé du 4 mars au 5 mai 2014. Prêt…