La loi Lagarde permet de voir le nombre de crédits renouvelables diminuer


Apparaissant comme l’une des mesures importantes mises en place par le précédent gouvernement, la loi Lagarde, dont le but est d’encadrer de manière plus rigoureuse la distribution du crédit renouvelable semble, aujourd’hui, avoir porté ses fruits avec une baisse significative du nombre de ces comptes.

De nombreux crédits renouvelables en moins par rapport à la situation lors de l’entrée en vigueur de la loi Lagarde

Ayant été placé au centre d’une étude menée par le cabinet Athling pour le Ministère de l’Economie et des Finances, le crédit renouvelable affiche donc un recul de 5,3 millions de comptes en moins, à la fin du mois d’avril 2012, par rapport à la situation lors de l’entrée en vigueur de cette fameuse loi Lagarde.

Une situation qui semble évoluer fortement dans le bon sens

En effet, ce sont, pour cette date plus récente, 37,5 millions de comptes de crédit renouvelable qui se trouvent être considérés comme ouverts, dont 16,9 millions actifs, pour un total de 24 milliards d’euros empruntés, ce montant affichant alors un recul de 12 %, lorsqu’il s’agit de le comparer à la précédente date prise comme repère, cette différence étant encore plus fragrante avec 2007, puisqu’elle atteint alors 26 %.
Pour ce qui concerne la dernière année écoulée, c’est aussi une baisse de 9,7 % de la production de ces formules qui doit être notée selon le Ministère de l’Economie et des Finances, ajoutant également que « dans le cadre de la réforme de l’usure, les taux du crédit renouvelable ont nettement baissé ».

acualités financières

07 juillet 2012

L’essor du crédit entre particuliers

Apparu en 2005 en Grande-Bretagne, le crédit entre particuliers s’est rapidement installé dans les habitudes  des consommateurs à travers le monde. Alternative au traditionnel prêt bancaire, ce mode de financement repose sur la mise en relation d’un prêteur et d’un…


12 août 2013

Les commissions de surendettement toujours très actives en ce milieu d’année 2013

Donnant la chance de pouvoir bénéficier d’un dernier recours, pour essayer de rétablir ses finances, dans le cas d’un endettement trop important contracté par les ménages, la Banque de France et ses commissions de surendettement connaissent actuellement, en cette période…